( 13 mars, 2017 )

La terre qui les sépare de Hisham Matar

 

 

 

 

 

 

sans-titre

 

La terre qui les sépare  de Hisham Matar

C’est l’époque des enquêtes et des révélations d’après la chute des dictateurs en 2011. Les écrivains se libèrent du poids de leurs carcans. Finis la torture et le despotisme. Les langues se délient et la presse est libère. « La terre qui les sépare » s’inscrit dans ce contexte.

L’auteur Hisham Matar libyen rend hommage à son père, opposant à Kadhafi disparu en 1990.Cet homme s’appelait Jaballa Matar, c’était un ancien officier et diplomate libyen, opposant au régime de Mouammar Kadhafi quelques années après l’accession de celui-ci au pouvoir, en 1969. Dix ans plus tard, Jaballa Matar avait fait sortir sa famille de Libye, pour bientôt la rejoindre au Caire et, de là, poursuivre son combat politique. Et c’est au Caire que, en mars 1990, il fut enlevé par les services secrets égyptiens et remis aux autorités libyennes. Sa famille ne le revoit plus.

Pendant vingt ans, Hisham Matar s’est battu pour obtenir des informations sur la disparition de son père dans les geôles de Kadhafi.

« La terre qui les sépare »  de  Hisham Matar est une plongée dans la dictature libyenne, mais aussi un retour aux origines et à l’enfance.

Que dire alors de celui qui sépare Hisham Matar de son père, C’est sur cette réminiscence entre passé et présent que l’auteur nous invite à cheminer à ses côtés à travers ce récit qui mêle enquête, révélations et méditation.

Hisham Matar est un grand écrivain qui livre ici un récit à la fois émouvant, saisissant et captivant. De très belles pages qui vous transportent ailleurs. Quant à l’émotion, elle vous prend et vous accapare au détour des pages, sans crier gare.

FATHI CHARGUI

« La terre qui les sépare » - Hisham Matar - Gallimard – 330 pages

Pas de commentaires à “ La terre qui les sépare de Hisham Matar ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|