( 6 novembre, 2015 )

Noireclaire de Christian Bobin

 

 

 

 

 

noireclaire

Noireclaire de Christian Bobin

 

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

 

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » ( Lamartine ». Tel est le thème du livre de Christian Bobin. L’amour, la vie, la mort. Qui peut mieux que Bobin décrire la souffrance d’un homme pour un être chéri aimé et perdu. Nul ne peut penser qu’un jour nous ne verrons plus jamais l’autre que nous  chérissons admirons a en perdre la raison. Avec Bobin la vie ne s’arrête pas à la mort de l’autre, mais à l’amour que nous portons dans nos cœurs toujours ravivé, comme la flamme du soldat inconnu, par nos souvenirs et nos rêves éveillés. Comme hanté, Christian Bobin fait advenir l’être aimé dans le monde sensible : souvenirs comme des instantanés de vie inlassablement présents, parfums, sourires, paysages.. Voici bien des années que Christian Bobin a perdu sa compagne.                          Depuis, le poète fait face à l’absence. Avec Noireclaire, son dernier ouvrage, il parle à celle qui n’est plus: de son amour, de ses déchirures, lui donne des nouvelles d’en haut. C’est une sorte de journal du quotidien, bien dans la manière de Christian Bobin. Christian Bobin écrit un recueil de prose-poésie où le clair et l’obscur se relaient comme un refrain de bonheur.

Noireclaire… Au travers de ses phrases nous sommes balancés entre le clair et l’obscur comme la pendule du temps qui passe. Seconde par seconde nous suivons l’écoulement du sable dans le sablier des souvenirs. A chaque grain les scènes de la vie refont sur face et l’empotent sur la mort. Ici la mort ne signifie plus rien. Peut être la résurrection.   

FATHI CHARGUI

Noireclaire de Christan Bobina- 77 pages-Gallimard-octobre 2015

Pas de commentaires à “ Noireclaire de Christian Bobin ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|