( 19 octobre, 2014 )

Le livre des paraboles de Per Olov Enquist

 

untitled

Le livre des paraboles de Per Olov Enquist

Confessions intimes 

C’est un des derniers monstres sacrés des lettres scandinaves, Per Olov Enquist, un auteur dont la voix envoûtée surgit des brumes avec une délicatesse bergmanienne. Né en 1934 au nord de la Suède, il a grandi au coeur de paysages arc-boutés à l’infini, et ces décors lui ont inspiré une oeuvre qui ne cesse d’interroger les lointains, afin de comprendre les énigmes de notre condition. Ses confessions sont bouleversantes : un voyage au plus profond de lui-même. Vient un âge où ce qu’on a gardé secret réclame d’être exprimé.De quoi leur parler, sinon d’amour ? Voilà pourquoi ce récit, autant qu’une autobiographie semble un palimpseste de questions posées à la mémoire.  

Ainsi parlait Per Olov Enquist dans le livre des paraboles : À mille tressaillements qui parcourent son évocation de l’amour, on le pressent  prêt  à tout risquer. Dans sa besace, tout y est. Le goût de l’image, et le réflexe quasi sauvage de la gommer aussitôt. C’est une manière d’angoisse qui ne trompe pas. Et et son histoire de l’amour au tout début, vaut surtout par ce qu’elle suggère de lui-même.

C’est un roman  qui s’est manifestement écrit comme on respire, le coeur au vent, et les souvenirs en émoi. D’où son attrait qui n’est pas mince, et l’envie, qu’ii fait naître, de revenir à sa propre adolescence. l’auteur a remis les images en face de l’objectif, nous laissant juste la place de nous glisser entre, c’est à dire dans le clair et l’obscur. C’est comme si la chair donnait naissance à la conscience. Que demander de plus?

c’est le talent du romancier qui la rend telle que nous voulons qu’elle soit. Per Olov Enquist n’en manque pas.  Lisez Per Olov Enquist, et demain  vous serez dans le coup.

 

FATHI CHARGUI

Le livre des paraboles-Roman de Per Olov Enquist—

237 pages–actes Sud–octobre 2014

Pas de commentaires à “ Le livre des paraboles de Per Olov Enquist ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|