( 2 juin, 2013 )

Emmaüs d’Alessandro Baricco

Emmaüs d'Alessandro Baricco 9782070131709Emmaüs d’Alessandro Baricco

                  Stances de vie

Emmaüs, raconte l’histoire de quatre garçons catholiques de la bourgeoisie italienne, qui vont se laisser éblouir par la beauté de la jeune aristocrate Andréa, peu farouche avec les hommes, extrêmement libre dans ses choix de vie. Les quatre adolescents la remarquent très vite, en jouant  dans les églises, participant au bénévolat dans les hôpitaux, s’occupant des vieillards, vidant leur poche d’urine. Andréa attire les regards, déchire les cœurs des hommes. Elle sait se livrer à des activités que la morale réprouve. Tout ça avec une inconscience qui confine à la grâce. Elle danse nue sur des musiques bigarrées. Elle fascine plus d’un. Elle inquiète.Il y a chez Baricco une sorte de sensualité discrète.Il dit les choses avec les mots nécessaires, sans fioritures.Un sens de l’absolu qui évite le ridicule.Il y a chez Baricco la juste dose de solennité, et d’hyperréel. Un œil de grand romancier.

FATHI CHARGUI

 «Emmaüs», d’Alessandro Baricco, Gallimard, 136 p.

 

( 2 juin, 2013 )

«Potentiel du sinistre»de Thomas Coppey

 «Potentiel du sinistre» de Thomas Coppey«Potentiel du sinistre»de Thomas Coppey potentiel-sinistre

                       Le goût du risque

« Potentiel du sinistre » commence par une petite fête chez les Chanard. Ils reçoivent chez eux des amis, jeunes cadres dynamiques, sortant de la même promotion de l’ENA ou Sciences Po. Chanard a quitté le  poste qu’il occupe des années dans une banque, pour un autre mieux rémunéré dans le Groupe du pôle « Investment Banking». L’univers du travail dans ce groupe est froid et abstrait, où tout se mesure en performance, challenge, et où tous les coups bas sont permis. Toutefois, l’atmosphère sent un peu le goùt du risque. C’est ce qui incite fièvreusement Chanard à s’adonner au Fitness et wellness.Ici, La forme physique est une condition de réussite.Au fil des des années,Chanard gravit les échelons. Il s’installe dans building aux Etats-Unis. Un immeuble grand luxe, avec hôtesses et gardes du corps. Chanard doit spéculer nécessairement sur la catastrophe. Car,ici, un cyclone peut rapporter gros, à condition de ne pas prendre des proportions démentielles. Le lecteur suit pas à pas ce fringant Chanard qui du haut de son piédestal va, ironie du sort, devenir un Kleenex à jeter. La fin justifie les moyens. Tout compte fait,il y a là naissance d’un vrai auteur.

FATHI CHARGUI

«Potentiel du sinistre» de Thomas Coppey, aux Editions Actes Sud, 219 pages.

|