( 5 novembre, 2012 )

Dans les forêts de Sibérie Roman de Sylvain Tesson

 

Dans les forêts de Sibérie Roman de Sylvain Tesson couv_dans_les_forets_de_siberie_-_avec_bande_medicis2-204x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les forêts de Sibérie Roman de Sylvain Tesson

 

L’homme qui nous donne les clés du monde

 

Globe-trotter, tracteur de mythes, romancier épique, Sylvain Tessest un formidable touche-à-tout qui ouvre la malle aux trésors. La thèse de Sylvain tesson ? A peu près cela : si l’on regarde la cargaison de croyances de notre planète, depuis les igloos esquiimaus jusqu’aux huttes africaines, si l’on analyse l’incroyable bric-à-brac des rites et des mythes à travers le monde, on s’aperçoit que tout cela se ressemble étrangement. Que tout cela plonge dans la même expérience du sacré, et qu’un totem de bambou, au fond, c’est la même chose qu’un chapelet de Chartreux. Bref, l’arbre des religions n’a qu’une racine : mille panoplies et une poignée d’archétypes noués  à la même transcendance.

Comme si on tournait en rond. Comme si l’histoire n’existait pas, tout mythe implique l’éternel retour. Cela, bien sûr, on l’a beaucoup reproché à Sylvain Tesson. On l’a accusé de généraliser à outrance,  d’être un nostalgique d’un éden trop joliment archaïque. On voit bien, en effet ce qu’un lecteur de Lévi-Strauss peut lui rétorquer d’avoir esquivé ce qui fait la spécifité de toute ethnie, à savoir son droit à la différence. Cela dit, il reste au moins une chose : Sylvain Tesson nous aura appris à réinjecter une formidable dose de surnaturel dans nos univers laqués. Il est notre chaman .

 

Voilà pour l’essayiste. Mais quand on s’appelle Sylvain Tesson, toutes ces observations et ces expériences en Sibérie et ailleurs, c’est peu de chose ! Il reste encore bien du temps pour peloter la fée du logis… Au vrai, notre homme n’a jamais cessé d’écrire des romans, entre deux topos.

Alors restons-y, avec ce bref récit qu’est « Dans les fourrés de Sibérie ». Tout à fait étrange ! Sylvain Tesson a écrit ce texte en moins d’une année, il y a tout juste quelques mois. Il ne lui en fallait pas plus pour battre le fer de ce scherzo où il a glissé son plus vieux rêve : arrêter les horloges, arrêter l’histoire, cette méduse qui nous bouffe, et l’embrocher toute crue sur les hallebardes de l’éternité.

Au passage, il nous gratifie de son ironie, de cette sagesse de patriarche, qui affleure au long de ce journal qu’il a tenu ces dernièrs mois. Entre deux voyages et deux amitiés, toujours la même hantise : recommencer  l’humain dans les sédiments silencieux du cosmos. Dans sa vie, cette quête est une véritable passion, une manière d’eldorado. Il arrive que cela se communique.

 FATHI CHARGUI

Dans les forêts de Sibérie—Roman de Sylvain Tesson—267 pages—Gallimard–2011

 

 

.

Pas de commentaires à “ Dans les forêts de Sibérie Roman de Sylvain Tesson ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|